Comment construire un bassin piscicole ?

Si vous souhaitez créer un bassin piscicole, vous devez savoir certaines choses importantes. La plus importante est d’avoir de l’eau en abondance, un sol imperméable et un terrain en pente. Voici tout ce que vous devez savoir pour la construction d’un étang de 15 m sur 15.

1 – Trouver les mesures exactes

Si vous souhaitez construire un bassin piscicole de 15 m sur 15 et d’une profondeur de plus de 100 cm :

  • Faites en sorte que le canal d’alimentation ait une hauteur de plus de 70 cm que celle du fond de l’étang (à l’entrée d’eau) ;
  • Il faut que le fond du bassin soit plus haut que le marigot. Cela permet de le vidanger complètement ;
  • Faites en sorte que l’assiette du bassin soit en pente vers la sortie.

2 – Les travaux à effectuer

La réalisation des travaux se fait tout en respectant les étapes suivantes :

  • Vous devez creuser un canal d’entrée d’eau ;
  • Tracez une surface carrée de 21 m sur 21 et ensuite la piqueter dans tous les coins. Utilisez ensuite une ficelle pour les raccorder. Ce carré vous permet de repérer les côtés extérieurs des digues ;
  • Il faut enlever les buissons, déraciner les troncs d’arbres et couper l’herbe après avoir nettoyé le carré ;
  • Vous devez enlever les racines restants et de la terre noire (10 ou 20 cm) ;
  • Vous allez devoir piqueter l’assiette de l’étang ;
  • Commencez à creuser l’intérieur des digues et utilisez la terre enlevée pour construire les digues.

3 – La construction proprement dit de la digue

Pour la construction d’une digue de 1 mètre de haut, il est impératif que la largeur de la banquette du sommet soit égale à 1 mètre. De plus :

  • Respectez les mesures nécessaires concernant la pente à l’intérieur de l’étang (50 %).
  • Veillez à ce que la pente à l’extérieur soit plus raide, mais ne doit pas dépasser les 100 %.

En premier temps, la construction commence par le piquetage de la base. Pour ce faire, vous devez tendre les cordes à 20 cm de haut, transporter de la terre mouillée et damer jusqu’à atteindre cette hauteur. Une fois que la première couche est compactée, déplacez les piquets. Ce déplacement se fait de 20 cm du côté extérieur et 40 cm du côté intérieur. Et, elle se fait de manière à ce que la seconde couche aura une base de 3 m 40. Vous obtiendrez alors une digue en forme d’escalier à la fin.

En deuxième temps, il faut recouvrir la digue de terre noire après avoir égalisé les marches et d’y planter des herbes de couverture. Cette démarche permet d’éviter l’érosion durant la période de pluies.

4 – Installation des tuyaux de trop plein, d’entrée d’eau et de vidange

Il faut impérativement installer un tuyau de trop plein et de vidange avant de fermer la digue. Il en est de même pour l’entrée de l’eau tout en y installant un tuyau d’entrée d’eau. Pensez à mettre une boite percée ou un grillage devant chaque tuyau pour éviter que des poissons indésirable entrent dans le bassin piscicole.

Évidemment, le tuyau de vidange doit être fermé avec un morceau de bois ou un bouchon.

5 – Installation du moine

Il s’agit d’une construction faite en béton et qui présente des planches permettant de régler la hauteur d’eau dans le bassin. Bien que sa mise en place coûte chère, elle permet de limiter les pertes de poissons durant la période de vidange. Cependant, vous devez faire appel à un moniteur lors de sa mise en place.

Un moine permet également d’évacuer le trop plein via le grillage placé au-dessus des planchettes.

Laisser un commentaire