Avez-vous déjà pensé à vous faire tatouer ?

tatouage

Qui d’entre nous n’a pas pensé, au moins une fois dans sa vie, à se faire tatouer. Chez les hommes, on trouve souvent le tatouage sur leur bras ou sur leur corps. Pour eux, c’est un moyen de démontrer leur personnalité, une marque de virilité, d’appartenance à un gang ou à un groupe. En revanche, les femmes préfèrent des dessins plutôt discrets ou sexy. Toutefois, le tatouage est aussi un sujet qui soulève beaucoup de questions. Est-ce que ça fait mal ? N’est-il pas dangereux pour la santé ? Peut-on l’enlever ? Autant de questions qui méritent de réponses.

L’histoire du tatouage

Nombreuses sont les spéculations à propos des origines du tatouage. Toutefois, ce qui est sûr c’est que cette pratique était autrefois considérée comme un symbole de sentence pour les personnes marginales. Le tatouage est devenu une marque pour distinguer les prisonniers, les esclaves, etc. En revanche, pour certaines communautés, le tatouage était considéré comme un emblème protecteur ou un rite. Ce n’est qu’en 1891 que la première machine à tatouer a vu le jour. Par la suite, il a conquis le monde, y compris les rockers, les rappeurs et les motards vers les années 80. Partout dans le monde, tatouer était peu à peu devenu un métier comme tant d’autres.Certains tatoueurs, considéraient même cette pratique comme un art. De plus, autant d’hommes que de femmes sont tentés par l’envie de se faire tatouer. Toutefois, jusqu’à ce jour, la même question revient sans cesse : le tatouage n’est-il pas dangereux ?

Le tatouage n’est-il pas dangereux pour la santé ?

Le tatouage s’applique sur la peau. Pour faire ressortir le dessin, le tatoueur introduit à l’aide d’une aiguille des pigments et des colorants dans la couche supérieure de la peau. Pour cela, il doit piquer plusieurs fois voire des milliers de fois pour introduire l’encre. Ce qui peut faciliter l’entrée des virus et des bactéries, au cas où le matériel utilisé est défectueux ou non désinfecté. D’autant plus que certaines maladies virales comme le sida et l’hépatite se transmettent facilement par le sang. Par ailleurs, chez certaines personnes aux peaux sensibles, les substances utilisées peuvent provoquer des réactions allergiques qui se caractérisent par des rougeurs, des lésions ou des inflammations. En revanche, concernant l’idée véhiculée qui dit que l’encre du tatouage est cancérigène, ce n’est pas encore prouvé à 100 %. Néanmoins, certaines encres qui sont considérées comme pro-cancérogènes ne sont plus actuellement autorisées sur le marché. Quoi qu’il en soit, avant de vous lancer dans le tatouage, il est plus prudent de demander des conseils auprès d’un dermatologue. Adressez-vous également à de vrais professionnels et vérifiez que l’endroit et le matériel utilisé respectent les conditions d’hygiène nécessaires (gant et aiguille à usage unique, accessoires désinfectés, etc.).

-Y-a t-il des contre-indications sur le tatouage ?

En général, le tatouage peut s’appliquer sur n’importe quel type de peau. Toutefois, il s’avère que les peaux noires sont plus difficiles à tatouer. En effet, la couleur ressort plus facilement sur les peaux claires. En revanche, les zones qui sont couvertes de grains de beauté ne peuvent pas non plus être recouvertes de tatouages. Il en est de même pour les personnes hémophiles ou celles qui ont des antécédents de cancer, ainsi que les femmes enceintes. En outre, chez les personnes atteintes d’eczéma, du psoriasis, du vitiligo, le tatouage est également interdit.

Comment effacer le tatouage sans risques ?

Il est possible qu’au fil du temps et avec l’âge, le tatouage disparaisse. Quoi qu’il en soit, il peut très bien aussi se faire effacer sans risque. D’autant plus qu’aujourd’hui, la technique la plus utilisée est le laser pigmentaire. L’opération consiste à détruire les pigments qui sont présentes dans la peau. Toutefois, il est préférable d’être très prudent avant, durant et après le détatouage. Certaines personnes préfèrent même s’adresser à un dermatologue pour cela. De cette façon, c’est plus sécurisant et sans risque.

Laisser un commentaire